Je cotise

Actus

Fantastiques ENSIC - Saison 1, Episode 2

Alexandre Perrot promo 2014

L'entrepreneur

C’est à Nancy, au foyer de l'école, à la veille d’un Conseil d’Administration auquel nous participons tous deux qu’Alexandre me relate son parcours.

 

Il découvre l’existence de l’ENSIC pendant son DUT de génie chimique qu’il effectue à Nancy de 2008 à 2011. 

A l’issue de celui-ci, il se rend compte qu’il n’a aucune envie d'arrêter là ses études et l’ENSIC lui apparaît alors comme la suite logique, aussi bien en termes de contenu que dans une vision carrière.

C’est la filière FITI (NDLR: et oui, comme Paul) qui lui paraît la plus adaptée à son parcours. La bonne réputation de la filière mais surtout sa grande proportion de stages lui laisse penser que les “soft skills” (les compétences humaines) acquises lors de ces stages seront de précieux atouts pour une future embauche.

S’ensuit une scolarité ensicéenne classique entrecoupée de stages et de souvenirs impérissables.

 

Le premier emploi

Alexandre débute alors sa carrière au CPM, centre de recherche pour les cokeries du groupe Arcelor Mittal et de Dillinger Hütte, en Moselle en tant qu'ingénieur projet R&D.

Il y est un appui technique pour les usines sur des sujets variés et intéressants. Néanmoins malgré le potentiel de certains sujets, le manque de personnel associé à la forte demande “corporate”, en reporting et autres tâches administratives empêchent Alexandre de s'épanouir dans la création de valeur.

Lorsque l’ambiance générale commence à se dégrader et à déstabiliser l'équipe, l’envie de changement se fait de plus en plus sentir et Alexandre décide donc de franchir le pas et de faire ce dont il rêve depuis longtemps: créer sa propre entreprise.

a3

A&C Process

C’est ainsi que naît en 2018 A&C Process. Que signifie A&C? Pour Alexandre et Christophe tout simplement.

Christophe, qui n’est autre que le papa d’Alexandre. Arrivé lui aussi au bout d’un cycle et lassé de la routine après 20 ans de salariat, il ne faut que peu de temps à Alexandre pour le convaincre de prendre part à l’aventure.

Travailler avec son papa? N’est-ce-pas un peu compliqué?

Alexandre m’assure que tout va pour le mieux entre eux (même s’il admet qu’il est peut-être plus difficile pour son père de travailler avec lui que l’inverse), car c’est une décision qui a été mûrement réfléchie, et qu’ils se sont donnés le temps de faire quelques essais ensemble avant de se lancer, afin de préserver leur relation père-fils.

A eux deux, ils accompagnent donc les industriels dans toutes les étapes de vie des process industriels, et de ses matériaux (en particulier réfractaires). Ils appliquent avec précision et efficacité les bonnes pratiques et savoirs accumulés au service de l’optimisation du procédé.

Image

Le procédé au service de l’innovation

Ces prestations techniques très intéressantes au demeurant ont pour but de financer de la recherche et développement d’appareils, de logiciels et d’outils spécifiques pour la création et le développement de plusieurs projets innovants.

L’un des projets d’Alexandre est celui dont vous avez déjà dû entendre parler si vous êtes Lorrains: le recyclage des mégots usagés.

L'idée est de mettre au point un procédé industriel du traitement du mégot de cigarette en essayant de respecter un maximum de choses en termes d'éco-conception, à savoir économie d'énergie, d’eau et de solvant afin d'obtenir un procédé intégré facilement déployable (près des sources de production en l'occurrence).

Et comme l’ENSIC n’est jamais loin lorsqu’on parle de procédés, l’aspect technique et recherche de ce projet s’effectue en collaboration avec le LRGP (lien) au sein d’une thèse CIFRE, dont le doctorant sera ... Alexandre!

a2

La boucle est bouclée et entre le développement de son entreprise et sa thèse, Alexandre a pris un chemin peu classique mais comme il le dit si bien lui-même :

 

“Être ingénieur ce n’est pas cibler la connaissance absolue, mais être capable de très rapidement s’adapter et se sortir de n’importe quelle situation en employant les méthodes apprises à l'école et sur le terrain.”

 

L’Association ne doute pas qu’Alexandre saura mettre en pratique cette citation et a hâte de suivre l'évolution de ses projets pour lesquels elle lui souhaite une belle réussite.

Le contacter

Alexandre est joignable sans problème par mail (alexandre.perrot@ac-process.com) et téléphone (06.24.48.95.89).

A bientôt pour un nouvel épisode de Fantastiques ENSIC qui nous emmènera faire le tour du monde...